dimanche 13 juin 2021

Fantastik fraise-pistache de Michalak

 Un pur délice... Il porte bien son nom celui-ci!


Pour le dessert d'aujourd'hui, je voulais absolument faire un dessert à la fraise. Après plusieurs idées et pas mal de recherches, je suis tombée sur le Fantastik fraise Pistache de Michalak sur le site de Fashion Cooking, qui elle même l'avait trouvé sur le site C'est ma fournée. Toutes les deux donnent des explications détaillées sur cette recette, pour ne rien rater. Je vous invite vivement à aller y jeter un oeil. Par rapport à la recette initiale de Michalak, je ne sais pas s'il y a eu des modifications... 
Ce dessert "fantastique" se compose de plusieurs couches : une base sablée, un biscuit "trocadero", un confit de fraises et une "chantilly" pistache chocolat blanc. 
J'ai fait le choix de réaliser des desserts individuels, car je n'avais pas le moule adéquat pour faire un 6 parts. Du coup, ça rend moins bien qu'un grand niveau présentation. Après quelques erreurs pour les parts servies, j'ai pris le temps après coup de faire un montage plus joli, en tirant des leçons des ratés. Celui sur la photo est donc plus joli que ceux qu'on a mangé ce midi ;)  


Pour 6 personnes (moule 18cm de diamètre ou 6 empreintes individuelles rondes) : 
Ingrédients : 
  Chantilly chocolat blanc pistache (peut être préparée la veille)
    2g de gélatine
    200g de crème liquide entière
    60g de chocolat blanc
    16g de pâte de pistache
  Confit de fraises  (peut être préparée la veille)
    200g de fraises mixées
    20g de sirop de glucose
    2g de pectine
  Pistaches caramélisées  (peut être préparée la veille)
    30g d'eau
    30 g de sucre
    30g de pistaches
    6g de beurre
  Pâte sablée
    90g de beurre mou
    35g de sucre glace
    80g de farine
  Biscuit trocadéro pistache
    55g de sucre glace
    25g de pistaches mixées
    8g de Maïzena
    30g de poudre d'amande
    5 g de jaune d'oeuf
    15g de pâte de pistache
    80g de blancs d'oeufs (séparés en 2 fois 40g)
    20g de sucre
    40g de beurre fondu

Réalisation : 
  Chantilly chocolat blanc pistache
      Réhydrater la gélatine dans l'eau froide. 
      Hacher le chocolat blanc. Le mélanger avec la pâte de pistache.
      Dans une casserole, porter à ébullition la crème et verser sur le mélange chocolat pistache. Ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. 
      Filmer et mettre au frais

  Confit de fraises
      Mixer les fraises. Ajouter la pectine et mixer à nouveau. Verser dans une casserole avec le glucose. Porter à ébullition quelques instants (1 minute voire plus apparemment). Verser dans une poche sans douille ou un petit sac congélation. Réserver au frais. 

   Pistaches caramélisées (je ne suis pas sûre d'avoir bien réussi cette étape... mes pistaches étaient peu caramélisées, plus enrobées de sucre)
      Préchauffer le four à 160°. Dans une casserole, mettre le sucre et l'eau. Porter à ébullition et laisser réduire quelques instants (le mélange devient plus épais). Ajouter les pistaches et bien mélanger (c'est là que c'est devenu bizarre ...). Mettre les pistaches enrobées sur une toile silicone, ajouter le beurre en fines lamelles. Enfourner 15 minutes. Réserver

  Pâte sablée et biscuit trocadéro (surtout bien tout peser avant de commencer)
     Préchauffer le four à 170°. 
     Utiliser les ingrédients de la pâte sablée : Mélanger la farine, le sucre glace et le beurre mou (avec une cuillère, ça se fait bien si le beurre est suffisamment mou). 
     Mettre la pâte dans le(s) moule(s). Enfourner pour 10 minutes (d'après les commentaires des recettes d'origine, j'ai laissé plus longtemps en surveillant, jusqu'à ce qu'une légère coloration apparaisse) 
    Avec les ingrédients restants, pendant que la pâte sablée cuit, mélanger le sucre glace, la poudre de pistaches, la Maïzena et la poudre d'amandes. Incorporer le jaune d'oeuf, la pâte de pistache et la moitié des blancs. Bien mélanger. 
     Monter en neige ferme le restant des blancs d'oeuf. Les ajouter délicatement au mélange précédent. Incorporer le beurre fondu.  
      A la fin de la cuisson de la pâte sablée, verser le biscuit pistache par dessus. Enfourner à,nouveau pour 20 minutes. 
      Démouler le(s) gâteau(x) dès la sortie du four. Puis le retourner quand il aura un peu refroidi, la pâte sablée se situant sous le gâteau. 

Montage (en dernière minute)
  Monter la crème pistache en chantilly (le mot est-il bien choisi? ne vous attendez pas à ce qu'elle monte comme une chantilly. Anne-Sophie de Fashion Cooking dit "Attention, il faut qu'elle soit assez ferme pour être pochée mais elle peut vitre trancher, on y va petit à petit et à petite vitesse donc!" J'ai suivi ses conseils et ça ne marchait pas. J'ai fini par utiliser la vitesse max de mon robot et là j'ai eu le résultat attendu. Donc petit à petit jusqu'à vitesse rapide). Verser dans une poche à douille et remettre au frais pour faciliter le montage.
   Couper l'extrémité de la poche du confit de fraises et faire une spirale sur le biscuit. Cette étape m'a posé problème. Donc j'ai creusé légèrement le biscuit pour y couler le confit sans qu'il dépasse et pouvoir pocher la crème sans soucis ensuite. 
    Pocher la chantilly pistache sur le biscuit et le coulis.
    Procéder au décor : fraises coupées, pistaches caramélisées concassées ou non, menthe ou basilic, groseilles, ... 

       Servir aussitôt et déguster


samedi 16 janvier 2021

Bûche de Noël 2020 : Le Grand cru vanille de Conticini

 


   Pour la bûche de cette année, j'ai voulu faire plaisir à Léo, grand fan de vanille... Et c'est une grande réussite! Cette bûche est dé-li-cieuse! Mais la recette venant de Philippe Conticini, il ne pouvait en être autrement. 

J'ai trouvé la recette sur Il était une fois la Pâtisserie, qui a transformé le dessert en format bûche. Cela m'a permis pour une fois d'avoir juste la quantité nécessaire et de ne pas avoir des "restes".

Cette bûche se compose de 4 préparations : un biscuit vanille, un crémeux vanille, une mousse au chocolat blanc vanille et une fine couche de chocolat blanc, praliné et crêpes dentelles que j'ai mis tout en dessous de la bûche au lieu de sous le biscuit.


J'ai utilisé mon moule à bûche Guy Demarle avec le tapis relief qui rend un effet très sympa. Avec lui, pas besoin de glaçage miroir ou autre, la déco est déjà faite. 


Concernant le chocolat blanc, si vous utilisez du chocolat blanc à pâtisser en tablette, ce sera plus sucré que du chocolat en pistole (type valrhona).
Dernière précision : la recette de Conticini est apparemment très très riche en vanille. Sur le site Il était une fois la Pâtisserie, la quantité a été un peu réduite. J'ai encore diminué le nombre de gousses... mais peut être un peu trop du coup. Je vous mets ici les quantités que j'ai utilisées, avec quelques commentaires. Chacun ajuste comme il le souhaite.

Donc 4 préparations, il y a du boulot... Alors, c'est parti!
Le croustillant vanille
  Ingrédients : (les quantités peuvent paraitre minuscules, mais c'est parfait)
    35 g de poudre d'amandes
    5 g de sucre glace
    2 g de beurre
    20 g de chocolat
    7 g de praliné
    5 g de crêpes dentelles
    une gousse de vanille 

Réalisation
  Sur du papier sulfurisé, dessiner la forme de la base du moule à bûche. Retourner le papier et plier sur les traits. Cela nous permettra d'avoir la forme et la taille souhaitée pour le croustillant. 
  Mixer la poudre d'amandes et le sucre glace, normalement jusqu'à atteindre une pâte lisse... Je n'y suis jamais arrivée (d'après les commentaires, je ne suis pas la seule). Au bout d'un moment, la matière s'agglomérait et les lames tournaient dans le vide. Je me suis donc arrêtée là, et la recette a marché quand même. 
  Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie. Ajouter tous les autres ingrédients et bien mélanger.
  Verser dans le gabarit fait dans le papier sulfurisé, étaler grossièrement. Replier les bords du papier, comme pour emballer le croustillant. Bien étaler avec le rouleau à pâtisserie, pour avoir une forme régulière. Puis mettre à plat au frais. 

Le biscuit à la vanille :
   Ingrédients :
    30 g de poudre d'amandes
    20 g de cassonade + 3g
    7g de blancs d'œufs + 1 blanc
    10g de jaune d'œuf 
    1 cuillère à café de vanille liquide
    1/2 gousse de vanille (il y en avait une entière sur le site initial)
    7 g de crème liquide
    5 g de sucre
    25 g de beurre fondu
    10 g de farine
    1g de levure

  Préparation
    Mélanger la poudre d'amandes, les 20g de cassonade, les 7g de blancs d'œufs, le jaune, la vanille liquide, la gousse de vanille, la crème liquide, les 5 g de sucre et le beurre fondu. 
    Monter le blanc d'œuf restant en neige avec les 3g de cassonade. Incorporer une bonne cuillère à soupe au mélange précédent. Ajouter la farine et la levure, puis le reste des blancs sans les casser. 
    Verser dans un moule de largeur plus petite que la base du moule à bûche et de longueur identique. (j'ai bricolé un drôle de truc, ça a plutôt bien marché : j'ai versé dans une partie du flexipan plat et j'ai mis le cadre inox en biais pour délimiter l'autre côté).
     Enfourner pour 15 minutes à 170°. 
     Réserver.

Le crémeux à la vanille :
   Ingrédients :
    35 g de lait
    50 g de crème liquide
    2 gousses de vanille (je croyais que ce serait suffisant... mais non, les 3 de la recette sont nécessaires)
    12 g de jaune d'œuf
    1 g de sucre en poudre
    40 g de chocolat blanc
    1/2 feuille de gélatine
    colorants : noir et marron

  Préparation
    Réhydrater la gélatine.
    Faire bouillir le lait, la crème et la vanille grattée (les grains + la gousse). Retirer la gousse.
   Fouetter le jaune avec le sucre. Ajouter aussitôt le lait chaud, doucement tout en fouettant. Remettre dans la casserole et faire chauffer jusqu'à 83° tout en mélangeant. Ajouter la gélatine essorée puis le chocolat (qui va fondre si les morceaux sont suffisamment petits).
   Ajouter du colorant noir (s'il n'est pas très marqué, comme le mien, compléter avec du marron pour avoir une couleur proche d'une gousse de vanille, plutôt qu'un gris). Mixer avec un mixeur plongeant.
   Verser dans une empreinte pour faire une jolie forme (le fond du moule à bûche, les empreintes buchettes, ...)
    Conserver au congélateur.

  La mousse au chocolat blanc vanille :
   Ingrédients pour la mousse :
    90g + 195 g de crème liquide entière
    des gousses de vanille : il était noté 35 g de gousse de vanille... J'ai mis 1 gousse que j'ai grattée + les gousses utilisées précédemment mais ce n'est pas suffisant. Je dirais donc 2 à 3 gousses
    30 g de jaunes d'œufs
    2 feuilles de gélatine
    130g de chocolat blanc

Ingrédients pour la pâte à bombe:
    45 g de jaunes d'œufs
    45g d'eau
    10g de glucose ou de miel (miel pour moi)

 Préparation : 
    Réhydrater la gélatine.
    Faire bouillir 90 g de crème et la vanille grattée (les grains + la gousse). Laisser infuser 10 min. Retirer les gousses.
    Ajouter les jaunes d'œufs et faire chauffer à 83° en mélangeant bien. Incorporer la gélatine essorée. 
  Faire fondre le chocolat au bain marie. Verser la préparation précédente. Mixer avec un mixeur plongeant.
Attention, ne pas trainer pour faire la suite, sinon la mousse fige!
    Mélanger tous les ingrédients de la pâte à bombe et faire chauffer au bain marie à 70°.
    Fouetter la préparation au batteur pour la rendre mousseuse. Mélanger délicatement cette pâte à la préparation précédente. 
    Monter les 195 g de crème en chantilly et ajouter à la préparation. Bien mélanger.

Le montage (enfin!)
  Sortir les différentes préparations. Laver le moule à bûche s'il a servi au crémeux. 
  Poser le tapis relief sur le plan de travail et bien étaler une petite quantité de mousse avec une petite spatule. Bien remplir les motifs et tapoter pour faire sortir les bulles d'air. 
  Placer le tapis dans le moule à bûche. Verser une bonne partie de la mousse. Déposer le crémeux au milieu, puis le biscuit. Verser la mousse sur les côtés et recouvrir le tout. Bien lisser. Déposer délicatement le croustillant sur le dessus. 
  Direction le congélateur pour 3 heures minimum. La bûche peut être préparée plusieurs jours à l'avance. 

Le jour J : sortir la bûche quelques heures avant la dégustation. La démouler aussitôt et retirer le tapis relief (si vous attendez un peu, elle va se décongeler et mal se démouler). Conserver au réfrigérateur sur le plat de service. 

dimanche 5 juillet 2020

Cookies aux 3 chocolats


Toute autre recette, les cookies aux 3 chocolats! Rien à voir avec le goût des cookies aux M&M's ou des cookies à la banane.... mais tout aussi bon!
J'ai trouvé cette recette sur le site La casbah des delices et je l'ai très peu modifiée.

Ingrédients : Pour une bonne vingtaine de cookies environ
  200g de farine
  110g de beurre mou
  90g de cassonade
  90g de sucre blanc
  1 oeuf
  arôme vanille
  5g de levure
  150g de chocolat (noir, blanc et au lait : en pépites ou du chocolat à cuire concassé)

Réalisation :
  Mélanger le beurre et les sucres. Ajouter l'oeuf et la vanille. Incorporer la farine et la levure. Ajouter 100g de chocolat (garder les gros morceaux pour la déco)
    Sur du film étirable, former un boudin de pâte et refermer le film. Laisser durcir au réfrigérateur.
Découper ensuite des rondelles de pâte de poids équivalent, former une boule avec chaque rondelle et poser sur une plaque de cuisson (faire plusieurs tournées, les cookies s'étalent à la cuisson). Aplatir légèrement.
  Déposer un bout de chaque chocolat sur les cookies.
  Enfourner pour 10 minutes à 150°.
  Les cookies ont l'air d'être crus? c'est normal, ils vont durcir en refroidissant.
 

Cookies M&M's


Pour cette recette, j'ai tout simplement repris mes cookies au beurre de cacahuètes (araignées-cookies) et j'ai ajouté des M&M's dessus... des bleus et des rouges pour le clin d'oeil "PSG" puisque ces cookies étaient pour Léo et ses copains. 

Ingrédients, pour 24 cookies : 
  180g de beurre de cacahuètes
  120g de beurre
  120g de sucre semoule
  80g de cassonade
  1 cuillère à café d'extrait de vanille
  1 œuf (plutôt gros calibre)
  160g de farine
  3/4 de cuillère à café de levure

Réalisation 
  Mélanger dans un bol la farine, la levure et le bicarbonate. 
  Dans un saladier, battre les beurres (avec un batteur électrique ou au robot pâtissier), ajouter les sucres puis la vanille et l’œuf. 
  Ajouter le mélange à base de farine et mélanger à la spatule. 
  Sur du film étirable, former un boudin de pâte et refermer le film. Laisser durcir au réfrigérateur.
Découper ensuite 24 rondelles de pâte, former une boule avec chaque rondelle et poser sur une plaque de cuisson (faire plusieurs tournées, les cookies s'étalent à la cuisson).  Aplatir légèrement.
  Enfourner pour 10 minutes à 175°. (les cookies sont toujours mous à la sortie du four, ils durcissent en refroidissant). 
  Vous pouvez déposer les M&M's avant cuisson (je trouve qu'ils déteignent), à mi-cuisson (ce que j'ai fait et ils ont craqué) ou après cuisson dès la sortie du four (ce que je ferai la prochaine fois

vendredi 1 mai 2020

Cookies banane, chocolat et flocons d'avoine


Aujourd'hui, j'ai comme une folle envie de faire des cookies. En feuilletant le livre de recettes "Cookies, Muffins & Co", je suis tombée sur cette recette originale de cookies à la banane. Mais avec le confinement, difficile d'avoir les bons ingrédients, alors on s'adapte. Voici ma version, spéciale confinement 😷

Pour 16/18 cookies : 
Ingrédients
  200g de farine
  100g de flocons d'avoine
  1 cuillère à café de levure
  150g de beurre mou
  100g de sucre  et 100g de sucre roux : je n'avais plus que 20/30g de sucre roux alors j'ai complété avec du sucre blanc
  1 œuf
  1 banane écrasée
  70g environ d'éclats de chocolat (ou de pépites) (dans la recette initiale, 100g de bananes séchées)

Réalisation
  Mélanger la farine, les flocons d'avoine et la levure. 
 Dans un autre saladier, battre le beurre avec les sucres jusqu'à obtenir une consistance crémeuse. Ajouter l’œuf et la banane écrasée.
 Mélanger les deux préparations. Ajouter le chocolat (ou les bananes séchées pour la version banane).
  Former des boules de pâte avec une cuillère à soupe. Surtout, bien les espacer et ne pas les aplatir. (j'ai mis 8 cookies par plaque de cuisson). 
  Enfourner pour 15 min à 180°. 

Et bon ap!

samedi 26 octobre 2019

Moelleux à la rhubarbe

Par hasard, je suis tombée sur cette recette de Gâteau à la rhubarbe. Elle me tentait bien pour utiliser la rhubarbe du jardin de mes beaux-parents. J'ai été très agréablement surprise : à la fois léger et gourmand, ce gâteau moelleux avec la rhubarbe caramélisée est un délice!!! 
Je n'ai pas fait de photo... je vais être obligée de refaire cette recette! Mince 😉
Voici la recette, pour un moule rond de 24 sans modification de la recette de Papilles et Pupilles, elle est parfaite ainsi!
Ingrédients
   500g de rhubarbe
   75g + 100g de beurre
   100g + 100g de sucre roux
   3 œufs
   200g de farine
   125 ml de lait
   1 sachet de levure
   1 sachet de sucre vanillé. 

Réalisation :
   Préparer la rhubarbe. 
   Mettre les 75g de beurre en morceaux dans le moule, avec 100g de sucre roux. Enfourner environ 10 min à 80°. Attendre que cela caramélise avant de retirer le moule du four. Ajouter la rhubarbe et mélanger. 
   Dans un saladier, fouetter le reste de beurre (pommade) avec le reste de sucre. Ajouter les œufs, la farine, le lait, le sucre vanillé et la levure. 
   Verser la pâte sur la rhubarbe et enfourner pour 40 minutes à 180°. 
   Attendre une dizaine de minutes avant de démouler (ou pas... moi je l'ai laissé dans le moule)

dimanche 15 septembre 2019

Macarons aux Kinders

Il y a plusieurs années, j'ai testé les macarons. Mais les tentatives étaient peu concluantes : pas de collerette, craquelés, formes étranges, trop plats, trop cuits, pas assez, collés à la plaque, etc. D'autant plus que je cherchais la perfection! J'ai essayé plusieurs recettes, plusieurs trucs et astuces, plusieurs types de cuisson, de support. Mais sans succès (à mon avis exigeant).
J'avais tout de même réussi à faire quelques photos, en prenant les plus beaux, en les tournant dans le bon sens, du beau côté. Mais comme une photo ne montre que ce qu'on veut bien montrer, on ne voit pas que ceux au citron explosaient dès que je les prenais, la montagne de coques ratées dans le plat à côté ou encore le fait que pour certains, il n'y a qu'une coque vide car le cœur de la coque est resté collé sur la plaque de cuisson... 




 J'ai fini par abandonner : passer autant de temps pour un résultats si peu esthétique et un rendement très faible (réussir deux ou trois macarons sur toute une tournée), ça ne valait pas le coup. 

Depuis un moment, j'avais envie de réessayer, mais la peur de l'échec me freinait. Et puis, l'annonce d'un mariage dans ma famille (😍) m'a redonné la motivation. Puisque tout (ou presque) sera fait-maison, je me suis proposée pour faire les macarons. Alors au boulot, première étape : réussir les coques. Avant, j'utilisais une recette avec une meringue française. Sur les (bons) conseils d'Antho, je choisis de changer pour une recette avec une meringue italienne. Et là, miracle! Au premier essai, les macarons sont parfaits : ronds, cuits comme il faut, ils ne collent pas à la plaque, peu de perte et surtout une jolie collerette. 


Alors je partage avec vous la recette que j'ai utilisée : celle de Christophe Felder dans son livre "Pâtisserie!" 
Pour une cinquantaine de macarons : 
Ingrédients
  200g de sucre glace
  200g de poudre d'amandes
  5cl d'eau
  200g de sucre semoule
  150g (2x75g) de blancs d’œufs (C. Felder précise que le poids est important) : entre 4 et 5 œufs, en fonction de la taille

Réalisation
  Peser tous les ingrédients.
  Mixer le sucre glace et la poudre d'amandes. Tamiser (en tapant le tamis sur le côté, ça va plus vite) . Réserver.
  Dans une casserole, mettre à chauffer l'eau et le sucre semoule jusqu'à 118°. Lorsque le thermomètre atteint 114°, mettre le batteur en route à pleine vitesse pour faire mousser 75g de blancs d’œufs. Lorsque le sirop a atteint 118°, baisser la vitesse du batteur et verser le sirop (contre la paroi du récipient pour éviter des bêtises). Remonter la vitesse du batteur et battre penadnt au moins 5-6 min. Lorsque la meringue a refroidi un peu, ajouter le colorant. La meringue est prête lorsqu'elle est lisse, brillante et forme un bec d'oiseau sur le fouet.
  Dans un autre récipient, mélanger les 75g de blancs restants avec le mélange amandes-sucre. Incorporer une petite quantité de meringue. Mélanger énergiquement. Ajouter le reste et mélanger à la maryse. 
  Mettre la préparation dans la poche à douille (ou la moitié si elle est petite) et pocher sur une feuille de papier cuisson. Tapoter la plaque pour égaliser la surface des macarons. Laisser croûter 10/20 min (la seule plaque que je n'ai pas laissé croûter a eu quelques coques fendues lors de la cuisson). Enfourner pour 11 minutes à 160° (à adapter selon votre four). Retourner la plaque à mi-cuisson. Petite précision : j'ai fait entre 4 et 5 tournées.
  Laisser refroidir avant de les décoller de la plaque. 

Pour la ganache : elle doit être préparée en amont car elle doit poser 3h au frigo. J'ai fait celle de Roxane
Ingrédients
  250g de barres Kinder
  100g de crème entière liquide
  
Réalisation : 
  Faire bouillir la crème. Verser sur les Kinder. Mélanger. Réserver au frigo pendant 3h.
  Fouetter la crème au kinder au batteur ou au robot. Mettre dans une poche à douille et pocher avec une douille cannelée dans les macarons. 
Conserver au frigo (la ganache est fragile). J'en ai mis deux au congél pour voir... je vous redis!

lundi 11 mars 2019

Biscuits aux noix

En faisant du rangement dans l'arrière cuisine, je suis tombée sur un sac de noix... L'occasion de faire enfin cette recette qui me tente depuis un moment : de délicieux biscuits aux noix caramélisées.


Ingrédients :
   100g de cerneaux de noix (en morceaux)
   100g de cassonade
   200g de farine
   1 blanc d'oeuf
   1/2 cuillère à café d'extrait de vanille (initialement il y avait 1 cuillère entière mais je trouve que le goût de vanille est trop marqué)
   150g de beurre pommade
   50g de sucre glace

Réalisation :
   Verser la cassonade dans une casserole avec 2 cuillères à soupe d'eau. Mélanger à feu doux jusqu'à obtenir un caramel roux. Verser aussitôt les cerneaux de noix. Mélanger hors du feu. Laisser refroidir.
   Battre le beurre avec le sucre glace et l'extrait de vanille. Ajouter le blanc d'oeuf, la farine et les noix caramélisées. Mélanger.
   Déposer des boules de pâte sur une toile ou dans des empreintes.
   Enfourner pour 10 minutes à 200°.

Dans la recette, ils disent que les biscuits sont meilleurs le jour même.... Pas d'accord, ils sont tttrrrrrooooopppp bon, même le lendemain!

mercredi 30 janvier 2019

Vous ne connaissez pas Antho ???

Envie d'épater vos invités sans travailler ? Vous êtes à la recherche d'un joli gâteau, à la fois spectaculaire et délicieux ? Je vous recommande Les Gourmandises d'Anthony, à Ducey ! 
Macarons classiques ou décorés (sa spécialité), Numbers cakes, entremets.... Prenez rendez-vous avec lui et ensemble vous élaborerez un projet gourmand qui sort de l'ordinaire.


Anniversaire, Baptême, Mariage, Réception, Comité d'entreprise... Toutes les occasions sont bonnes!

Pour entrer en contact avec Anthony, vous pouvez : 
→ aller voir sa page facebook ici 
→ l'appeler au 06 86 52 35 34. 

Vous hésitez encore ? Voici quelques unes de ses réalisations : 









Un travail de pro!

lundi 28 janvier 2019

Pâte à tartiner au chocolat

Des souvenirs sucrés de mon enfance, j'ai partagé avec vous le Riz au lait de ma Grand-Mère et la Crème à la vanille (appelée chez nous avec beaucoup d'élégance : la bouillie). Voici maintenant le Nutella maison de mon enfance. Sans conservateur, sans huile de palme, sans tout ce qui est décrié dans l'alimentation industrielle... et carrément délicieux et addictif! Il a tout pour plaire.


Ingrédients:
  150g de beurre (pour moi demi-sel... sinon c'est pas du beurre 😄)
  100g de chocolat pâtissier
  1 boite de lait concentré sucré (environ 400g)
  100g de noisettes en poudre

Réalisation :
  Faire fondre le beurre dans une casserole. Ajouter le chocolat en morceaux. Mélanger jusqu'à ce qu'il soit fondu. Incorporer le lait concentré. Bien mélanger.
  Mixer la poudre de noisettes bien finement. Ajouter à la préparation.
  Laisser refroidir. Conserver dans un récipient hermétique ou un bocal.

Je ne sais pas combien de temps ce Nutella se conserve... Il ne dure jamais très longtemps avec nous!

dimanche 28 octobre 2018

Le repas d'Halloween

Cette année, je ne vous propose pas de recette sucrée pour Halloween mais plutôt des idées pour le repas sur le thème. Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas fan des monstres et autres étrangetés ensanglantées. J'aime bien la version mignonne d'Halloween... 
Voici notre menu : 
   Pour l'apéro, j'ai simplement fait une sangria (recette ici) et pour grignoter des araignées qui se promènent sur des œufs et des saucisses momifiées. Evidemment, quelques Monsters Munchs pour accompagner tout ça. 



Pour l'entrée soupe de potimarron. Je voulais dessiner une toile d'araignée en crème fraîche mais ça n'a pas marché... Ma soupe était trop épaisse et la crème trop fluide. 
Ensuite, poulet aux pruneaux avec purée de patates douces et purée de pommes de terre. 
Et en dessert, apple pie format individuel. 



 Happy Halloween :)


dimanche 30 septembre 2018

Donuts au four

La première recette de donuts que j'avais essayée était tellement ratée que je ne l'avais pas mise sur le blog. Elle était fournie avec le moule et je me demande si quelqu'un l'avait testée au préalable!!! 
Féerie cake a publié cette semaine une recette de mini-donuts, l'occasion pour moi de réessayer. Et cette fois-ci, c'est bon! Enfin une bonne recette :) 


Par contre, si j'ai trouvé une pâte à donuts qui me convient pour la version au four (qui, évidemment, n'a pas le goût des donuts frits!), je ne suis pas encore satisfaite du glaçage (que j'ai fait à ma sauce). La couleur violette a été choisie par ma petite princesse... J'en aurais choisi une autre, c'est un peu foncé.

Voici donc la recette de la pâte à donuts, pour 12 donuts environ (je dirai même 13 ou 14)
Ingrédients
  2 œufs
  115g de sucre
  15g de sucre vanillé
  150g de beurre fondu
  70 g de lait
  150g de farine
  1/2 cuillère à café de levure chimique

Réalisation
  Battre les œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse (avec mon nouveau robot batteur, le mélange était mousseux et la pâte au final aérienne!). Ajouter le beurre fondu, puis le lait. Bien mélanger et ajouter la farine et la levure. Laisser reposer au frais 1h.
Si le moule n'est pas en silicone, penser à beurrer les empreintes.
Avec une poche à douille, remplir à moitié les empreintes du moule à donuts. Enfourner pour 12/13 minutes à 200° (à adapter en fonction de votre moule et de votre four). 

Pour le glaçage, j'ai utilisé 150g de chocolat blanc et 35g de lait. Ce n'est pas concluant. Il est trop fluide, même une fois refroidi. Il faut que j'en trouve un autre alors ... la suite à un prochain épisode ;) 





lundi 10 septembre 2018

Cheesecake aux myrtilles


Il y avait longtemps que je n'avais pas fait de cheesecake... l'occasion s'est présentée ce week-end, pour le plus grand bonheur de mes papilles! Je teste cette fois-ci le cheesecake aux myrtilles, un de mes fruits préférés. 
Petit rappel, un cheesecake se prépare la veille de la dégustation!
J'ai trouvé la recette sur le blog Caramel, bonbons et chocolat, je l'ai un peu modifiée. 

Recette pour un moule de 18cm de diamètre : 
Ingrédients
   200g de sablés bretons
   50 g de beurre
   250g de ricotta
   50g de mascarpone
   300g de philadelphia
   75g de sucre en poudre
   3 oeufs
   450g de myrtilles surgelées (Picard pour moi)
   70g de sucre roux

Réalisation
  Mixer finement les sablés, ajouter le beurre fondu et bien mélanger. 
 Poser un moule à charnière (sans le fond) sur une toile en silicone (à défaut, du papier sulfurisé). Tapisser le fond et les bords du moule avec les sablés mixés. C'est la partie la plus galère. J'utilise un verre pour répartir uniformément et faire remonter la pâte sur les côtés du moule.
  Réserver au réfrigérateur. 
  Battre ensemble la ricotta, la mascarpone et le philadelphia. Ajouter le sucre puis les oeufs. Bien mélanger pour avoir une préparation homogène.
  Verser dans le moule. Enfourner pour une heure à 150°.
  Dans une casserole, faire chauffer les myrtilles et le sucre roux. Laisser cuire un moment à feu doux, en mélangeant régulièrement (attention, en faisant autre chose en même temps, j'ai failli tout faire brûler! Alors un conseil, restez à côté!). Une fois les myrtilles cuites, mixer pour obtenir une purée. Laisser refroidir avant de mettre au réfrigérateur.
   A la fin de la cuisson du cheesecake, c'est normal que le milieu "tremblote". Éteindre le four en  y laissant le cheesecake. Laisser ensuite plusieurs heures au réfrigérateur.
   Avant de servir, démouler le cheesecake sur un plat de service (il va peut être falloir passer la lame d'un couteau entre le moule et la pâte sablée pour bien décoller). Verser la purée de myrtilles et bien lisser. 
   Bonne dégustation... 

samedi 25 août 2018

Box Pains du monde : Episode 4, les USA - Bagels


Pour ce quatrième essai de la box Pains du monde, après la Grèce, l'Algérie et les Pays-Bas, nous faisons escale aux Etats-Unis pour les fameux Bagels. Pour cette tournée de pains, j'ai testé deux méthodes. 


Pour la première, les Bagels pavot, j'ai utilisé mon moule à donuts. Mon erreur a été de mettre trop de pâte dans le moule, ils ont donc trop gonflé et le rond central typique du bagel a disparu. 








Pour la seconde, les Bagels aux graines, j'ai essayé de les modeler à la main. Si eux ont le rond central, ils ont en revanche une forme assez irrégulière.



Mais quelque soit la technique utilisée, et les défauts... Ils restent délicieux!

mercredi 1 août 2018

Le number cake

On ne voit que ça sur internet, sur facebook, ... Les photos de Number cake! Ils me faisaient tellement envie... Alors je m'y suis mise. 
Rien de très compliqué en soi : un biscuit, une crème qui se tient et plein d'imagination pour la déco! Charger un gâteau avec un max de déco, ça, c'est mon kiff!!!
Ce que je trouve pratique aussi avec ce gâteau, c'est qu'on peut le préparer petit à petit, sur plusieurs jours.

Plusieurs occasions se sont présentées ce mois-ci. Quelle chance... pour moi!
Premier essai, pour les 3 ans de D. et les 4 ans de D : fraises-framboises.


J'étais plutôt contente du résultat, mais la crème n'était pas vraiment réussie... Bon ça ne se voyait pas et elle était quand même bonne!  

Deuxième essai, et cette fois avec une crème parfaite, pour les anniversaires en famille des trois natifs du 30 juillet. Pour cette occasion, trois gâteaux différents :


 

Première version, pour les 9 ans de mon fils, un modèle pour lequel je n'ai aucun mérite créatif, parce que j'ai copié celui d'Anne-Sophie de Fashion Cooking. Comme il n'aime pas trop les fruits, il n'y a que des bonbons!



Deuxième version, Fraises-Groseilles



Et enfin, dernière version, j'ai eu quelques problèmes techniques dans la réalisation du M, j'ai donc changé les plans et fait des cœurs : kiwi - ananas.


 Et au milieu, une version sans crème pour s'adapter à tous!

Pour ces gâteaux, j'ai été bien aidée par Anthony, le spécialiste des macarons à Ducey :) Il m'a donné ses recettes et surtout ses précieux conseils de pro. Merci Antho!

Passons aux explications : le biscuit est une pâte sucrée, la crème une ganache montée au chocolat blanc. Voici les recettes, pour l'équivalent de 3 chiffres/lettres, je dirais pour une quinzaine de personnes :

Pâte sucrée :
   Ingrédients :
     400g de farine
     200g de beurre mou (surtout pas fondu!!!)
     50g de poudre d'amandes
     2 oeufs
     180g de sucre glace

   Réalisation :
     Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter la poudre d'amandes, puis les œufs. Terminer par la farine.
     Faire une boule, filmer et mettre au frigo pour quelques heures.
   Étaler la pâte et découper la forme voulue en 2 exemplaires (que vous aurez préalablement imprimé sur une feuille et découpé). 
     Enfourner à 170° pour 13 minutes (plus ou moins, à vous de surveiller l'évolution en fin de cuisson)
Mes conseils : 
   - attention de ne pas trop travailler la pâte lors de l'ajout de la farine (ce n'est pas moi qui le dit... c'est une règle en pâtisserie!)
    - bien fariner les outils utilisés pour étaler la pâte
   - faire en sorte que la pâte soit toujours bien froide, sinon, elle colle. Ce que je fais : je ne prélève qu'une partie de la pâte pour faire mes premières formes, laissant ainsi ce dont je n'ai pas encore besoin au frais. Je remets ensuite les chutes en boule dans un film au frigo et reprends une autre partie de la boule initiale... Ainsi, la pâte que je travaille est toujours froide. Vous me suivez?
    - une erreur que j'ai faite : mes biscuits étaient peut être trop épais, résultat le découpage du gâteau a été laborieux! et surtout pas présentable dans l'assiette!!!
   - réfléchir, bien avant de rouler la pâte, à la manière dont vous allez la mettre sur la plaque de cuisson, parce qu'une fois découpée, si vous la soulevez à la main, elle se déforme. Plusieurs solutions : étaler et découper la pâte (pas avec un couteau! plutôt avec une corne de pâtissier) directement sur la silpat, ou mettre au congélateur pour pouvoir la déplacer ensuite, ou étaler-découper sur une planche que vous retournez ensuite sur la silpat (cuisson à l'envers), ... A vous de voir ce que vous préférez.  

Ganache montée au chocolat blanc
   Ingrédients : 
      275g + 125g de crème fraîche liquide (au moins 30% de matière grasse, sinon ça ne monte pas)
      235g de chocolat blanc
      1 gousse de vanille

   Réalisation : 
      Mettre les 275g de crème dans une casserole avec la gousse de vanille fendue et grattée. Porter à petite ébullition. Éteindre le feu et laisser infuser.  
   Faire fondre le chocolat blanc (pour moi, c'est au bain-marie. Il est préférable de casser au maximum les carrés de chocolat, voire les hacher). Remettre la crème à chauffer, mélanger et aux premiers signes d'ébullition, verser sur le chocolat blanc en trois fois. Bien mélanger avec une maryse entre chaque. Ajouter les 125g de crème froide. Filmer au contact, laisser refroidir puis réserver au frigo pour quelques heures (pour moi toute une nuit).
    Fouetter la ganache jusqu'à obtenir la consistance d'une crème qui se tient. (attention de ne pas trop fouetter la crème, sinon elle va devenir granuleuse). Remplir la poche à douille (douille unie de préférence).

Montage :
     Poser un chiffre/une lettre sur le plat de service (si besoin, mettre quelques points de ganache à l'arrière du biscuit pour le coller, et éviter qu'il glisse au moment de servir!). Recouvrir toute la surface du biscuit par des petits "tas" de ganache réguliers. Mettre quelques fruits coupés en petits morceaux, dans la partie centrale (pour éviter de les voir une fois le gâteau fini). Poser le second chiffre/seconde lettre par dessus. Pocher de la même manière.
    Et enfin, la meilleure partie... décorer selon les envies!!!! Fleurs (bien mettre un petit carré de film transparent entre la fleur et la crème), fruits, bonbons, meringues, macarons, poudre d'or, décors en sucre, billes en sucre, .....

Si la recette parait être longue, la réalisation du gâteau est plus rapide qu'un gâteau recouvert de pâte à sucre... C'est mon nouveau chouchou :)
Éclatez-vous bien, et bonne dégustation!
   

lundi 2 juillet 2018

9 ans de Loulou : l'anniversaire PSG

Pour un fan de foot... et surtout du PSG, je n'avais pas le choix, je devais faire à Léo un anniversaire PSG. Mais parce que, en général, les enfants ne mangent rien lors des anniversaires entre copains, pas de gros gâteau en pâte à sucre cette année... et puis de toute façon, je n'avais pas le temps! 


J'ai donc fait plus rapide : 
- j'ai commandé un terrain de foot en sucre
- j'ai demandé à Léo de créer son équipe PSG avec ses joueurs préférés et j'ai imprimé les photos
- j'ai fait des tigrés dans des petites empreintes et dans des empreintes en forme de bonhommes.


Et cette fois-ci, les enfants ont tout mangé en deux temps trois mouvements (après s'être chamaillés pour avoir certains joueurs...)

samedi 14 octobre 2017

Muffins aux myrtilles

J'addooooorrrre les muffins aux myrtilles... Mais je n'en avais jamais fait! Allez savoir pourquoi. C'est maintenant chose faite!


La recette vient du livre "Cookies, Muffins and co".
Pour 12/14 muffins : 
Ingrédients : 
  250g de farine
  8g de levure
  100g de sucre
  25cl de lait
  1 œuf
  75g de beurre fondu
  100g de myrtilles (fraîches ou surgelées)

Réalisation : 
  Mélanger la farine, la levure et le sucre dans un récipient, puis dans un autre le lait, l’œuf et le beurre fondu. Ajouter les élément liquides aux poudres en mélangeant suffisamment pour obtenir un mélange homogène, mais pas trop longtemps. 
  Ajouter les myrtilles. Mélanger légèrement. 
  Disposer des caissettes dans un moule à muffins, les remplir aux 3/4 et enfourner pour 25 minutes à 180°.



mercredi 13 septembre 2017

Gâteau au chocolat et à la courgette...

Ma première réaction il y a quelques années, quand on m'a parlé pour la première fois de ce gâteau : Beurrrrrkkkk! Et puis, j'entendais autour de moi que tout le monde s'accordait pour dire "on ne sent pas la courgette". Ce qui m'a décidé à tester? Ma copine Joanna qui en a parlé sur sa chaîne youtube. Alors je me lance, mais avec une recette différente de la sienne, celle d'Hervé Cuisine que j'ai légèrement modifiée à mon goût. 
Premièrement, la photo : 

La courgette est invisible! Un bon point, surtout avec mon fils qui s'arrête de manger dès qu'il voit quelque chose de louche!
Deuxièmement, dans cette recette, pas de beurre (parfait pour les personnes qui font attention à leur ligne), pas de sucre (ici c'est de la stevia) et pas de farine (pour les intolérants au gluten), mais des légumes pour la santé de tous ☺. 
Troisièmement, le verdict : même si ce n'est pas le meilleur gâteau du monde, il se laisse facilement manger. Il est incroyablement léger, comme une mousse. Et celui-ci, vous pouvez en prendre plusieurs parts, votre maillot de bain ne vous en voudra pas!!!

Voici la recette : Pour le moule tablette Guy Demarle, 16 parts carrées (environ 8 personnes)
Ingrédients
  30g de maïzena
  30g de stevia (ou 80g de sucre normal)
  200g de chocolat
  200g de courgette sans la peau
  4 œufs
  extrait de vanille

Réalisation
  Faire fondre le chocolat au bain marie.
  Bien éplucher la courgette. Si vous avez une grosse courgette du jardin, je vous conseille d'enlever les pépins, si c'est une petite courgette du commerce, aucun souci. Râper les 200g de courgettes très très fin. Utilisez la plus petite râpe que vous avez. J'ai utilisé celle qui permet de faire des petites carottes râpées, c'était encore trop gros à mon sens. La prochaine fois, j'utiliserai celle en étoile (pour le parmesan par exemple). 
  Séparer les blancs d’œufs des jaunes. Fouetter les jaunes avec la stevia et l'extrait de vanille. Ajouter un peu des courgettes (avec le jus si il y en a) et la maïzena. Mélanger. Ajouter le chocolat fondu puis le restant de courgettes. 
  Battre les blancs d’œufs en neige bien ferme. Les incorporer au mélange, sans les casser. 
  Verser dans un moule et enfourner à 180° pour 25 minutes. 
  Le gâteau va beaucoup gonfler et retomber après. C'est normal! 

  Joanna dit dans sa vidéo qu'il vaut mieux le manger froid.. Je lui fais confiance et vous transmets ses recommandations! 

En tout cas, ma fille m'a demandé hier soir d'en refaire.... Pari gagné!!!


vendredi 25 août 2017

Entremet au citron


Voici maintenant l'entremet au citron pour les 30 ans de mariage de C&S. J'ai donc fait un pain de gène aux spéculoos (que j'ai trouvé dans le livre Guy Demarle "Du relief dans l'assiette"), avec une mousse au citron et un lemon curd (trouvés sur ce blog), tout ça dans le cadre inox. 
Je craignais que l'insert en lemon curd ne se tienne pas ou au contraire soit trop solide. Mais non, la texture était parfaite!
J'ai eu quelques soucis de quantité de mousse. J'ai du en refaire, d'où l'asymétrie à la découpe. 


Sans plus attendre, voici la recette : 
Ingrédients
Pain de Gênes Spéculoos : 
  80g de beurre
  80g de sucre
  2 œufs
  65g de poudre d'amandes
  30g de maïzena
  50g de Spéculoos

Insert lemon curd : 
  12cl de jus de citron (environ 2) - (prenez des vrais citrons, pas de jus tout prêt, le goût n'est pas le même!)
  120g de sucre en poudre
  3 œufs
  175g de beurre
  1 feuille de gélatine

Mousse citron :
  12cl de jus de citron
  50g de sucre en poudre
  450g de crème liquide
  95g de fromage blanc
 4,5 feuilles de gélatine

Réalisation : 
Pain de Gênes Spéculoos : 
  Faire fondre le beurre.
  Émietter les Spéculoos (pour moi au Cook'in, ça va plus vite).
 Battre les œufs avec le sucre. Ajouter la poudre d'amandes et la maïzena. Ajouter le beurre fondu et les Spéculoos en poudre. 
  Verser dans le petit flexipan plat. 
  Enfourner à 170° pour 15 minutes. Prolonger la cuisson si besoin (sur la recette initiale, c'était 20 min à 180°... le gâteau était en train de brûler... Comme toujours, il faut adapter en fonction de son four). 
  Laisser refroidir et démouler. 

Insert lemon curd : 
  Mettre la gélatine dans l'eau froide 10 minutes.
  Verser le jus de citron, le sucre et les œufs dans une casserole. Faire chauffer tout en mélangeant avec un fouet. Retirer du feu quand le mélange a épaissi, dès le premier signe d'ébullition. Ajouter la gélatine essorée et le beurre coupé en morceaux.
  Lisser au mixer plongeant (j'ai sauté cette étape, j'ai regretté). 
  Laisser refroidir.

Mousse citron :
  Chauffer le jus de citron avec le sucre. Ajouter la gélatine. Laisser refroidir jusqu'à environ 25°.
  Monter la crème en chantilly. Ajouter le fromage blanc. Bien mélanger. Ajouter la préparation précédente suffisamment refroidie, mélanger délicatement. 

Montage :
  Mettre le tapis relief sur une grille. Verser un peu de mousse et lisser pour combler tous les trous du décor.  S'aider d'un cure-dent si besoin (pour le tapis baroque, il y a besoin). 
  Mettre le cadre inox sur le tapis relief. Disposer du rhodoïd tout autour. Verser ensuite la moitié de la mousse (je pense que la prochaine fois, je pèserai pour être sûre de verser la moitié). Mettre au congélateur jusqu'à ce que la surface soit suffisamment résistante pour verser le lemon curd (peut être 15 min?). Donc verser le lemon curd et bien bien lisser avec la spatule (pour avoir un joli rendu régulier à la découpe). Verser ensuite l'autre moitié de mousse. Poser le biscuit sur le dessus, appuyer légèrement et mettre au congélateur. 
  Sortir l'entremet quelques heures avant de servir (environ 5h?). Dès la sortie du congélateur, retourner sur le plat de service et retirer délicatement le tapis relief. Le cadre inox peut être retiré plus tard (notamment si vous devez le transporter). 
  Conserver au réfrigérateur. 
  Décorer selon ses envies... Bon appétit!!!

(PS: cette recette peut être utilisée pour une bûche de Noël, il suffit d'utiliser le moule approprié ;) )