dimanche 28 octobre 2018

Le repas d'Halloween

Cette année, je ne vous propose pas de recette sucrée pour Halloween mais plutôt des idées pour le repas sur le thème. Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas fan des monstres et autres étrangetés ensanglantées. J'aime bien la version mignonne d'Halloween... 
Voici notre menu : 
   Pour l'apéro, j'ai simplement fait une sangria (recette ici) et pour grignoter des araignées qui se promènent sur des œufs et des saucisses momifiées. Evidemment, quelques Monsters Munchs pour accompagner tout ça. 



Pour l'entrée soupe de potimarron. Je voulais dessiner une toile d'araignée en crème fraîche mais ça n'a pas marché... Ma soupe était trop épaisse et la crème trop fluide. 
Ensuite, poulet aux pruneaux avec purée de patates douces et purée de pommes de terre. 
Et en dessert, apple pie format individuel. 



 Happy Halloween :)


dimanche 30 septembre 2018

Donuts au four

La première recette de donuts que j'avais essayée était tellement ratée que je ne l'avais pas mise sur le blog. Elle était fournie avec le moule et je me demande si quelqu'un l'avait testée au préalable!!! 
Féerie cake a publié cette semaine une recette de mini-donuts, l'occasion pour moi de réessayer. Et cette fois-ci, c'est bon! Enfin une bonne recette :) 


Par contre, si j'ai trouvé une pâte à donuts qui me convient pour la version au four (qui, évidemment, n'a pas le goût des donuts frits!), je ne suis pas encore satisfaite du glaçage (que j'ai fait à ma sauce). La couleur violette a été choisie par ma petite princesse... J'en aurais choisi une autre, c'est un peu foncé.

Voici donc la recette de la pâte à donuts, pour 12 donuts environ (je dirai même 13 ou 14)
Ingrédients
  2 œufs
  115g de sucre
  15g de sucre vanillé
  150g de beurre fondu
  70 g de lait
  150g de farine
  1/2 cuillère à café de levure chimique

Réalisation
  Battre les œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse (avec mon nouveau robot batteur, le mélange était mousseux et la pâte au final aérienne!). Ajouter le beurre fondu, puis le lait. Bien mélanger et ajouter la farine et la levure. Laisser reposer au frais 1h.
Si le moule n'est pas en silicone, penser à beurrer les empreintes.
Avec une poche à douille, remplir à moitié les empreintes du moule à donuts. Enfourner pour 12/13 minutes à 200° (à adapter en fonction de votre moule et de votre four). 

Pour le glaçage, j'ai utilisé 150g de chocolat blanc et 35g de lait. Ce n'est pas concluant. Il est trop fluide, même une fois refroidi. Il faut que j'en trouve un autre alors ... la suite à un prochain épisode ;) 





lundi 10 septembre 2018

Cheesecake aux myrtilles


Il y avait longtemps que je n'avais pas fait de cheesecake... l'occasion s'est présentée ce week-end, pour le plus grand bonheur de mes papilles! Je teste cette fois-ci le cheesecake aux myrtilles, un de mes fruits préférés. 
Petit rappel, un cheesecake se prépare la veille de la dégustation!
J'ai trouvé la recette sur le blog Caramel, bonbons et chocolat, je l'ai un peu modifiée. 

Recette pour un moule de 18cm de diamètre : 
Ingrédients
   200g de sablés bretons
   50 g de beurre
   250g de ricotta
   50g de mascarpone
   300g de philadelphia
   75g de sucre en poudre
   3 oeufs
   450g de myrtilles surgelées (Picard pour moi)
   70g de sucre roux

Réalisation
  Mixer finement les sablés, ajouter le beurre fondu et bien mélanger. 
 Poser un moule à charnière (sans le fond) sur une toile en silicone (à défaut, du papier sulfurisé). Tapisser le fond et les bords du moule avec les sablés mixés. C'est la partie la plus galère. J'utilise un verre pour répartir uniformément et faire remonter la pâte sur les côtés du moule.
  Réserver au réfrigérateur. 
  Battre ensemble la ricotta, la mascarpone et le philadelphia. Ajouter le sucre puis les oeufs. Bien mélanger pour avoir une préparation homogène.
  Verser dans le moule. Enfourner pour une heure à 150°.
  Dans une casserole, faire chauffer les myrtilles et le sucre roux. Laisser cuire un moment à feu doux, en mélangeant régulièrement (attention, en faisant autre chose en même temps, j'ai failli tout faire brûler! Alors un conseil, restez à côté!). Une fois les myrtilles cuites, mixer pour obtenir une purée. Laisser refroidir avant de mettre au réfrigérateur.
   A la fin de la cuisson du cheesecake, c'est normal que le milieu "tremblote". Éteindre le four en  y laissant le cheesecake. Laisser ensuite plusieurs heures au réfrigérateur.
   Avant de servir, démouler le cheesecake sur un plat de service (il va peut être falloir passer la lame d'un couteau entre le moule et la pâte sablée pour bien décoller). Verser la purée de myrtilles et bien lisser. 
   Bonne dégustation... 

samedi 25 août 2018

Box Pains du monde : Episode 4, les USA - Bagels


Pour ce quatrième essai de la box Pains du monde, après la Grèce, l'Algérie et les Pays-Bas, nous faisons escale aux Etats-Unis pour les fameux Bagels. Pour cette tournée de pains, j'ai testé deux méthodes. 


Pour la première, les Bagels pavot, j'ai utilisé mon moule à donuts. Mon erreur a été de mettre trop de pâte dans le moule, ils ont donc trop gonflé et le rond central typique du bagel a disparu. 








Pour la seconde, les Bagels aux graines, j'ai essayé de les modeler à la main. Si eux ont le rond central, ils ont en revanche une forme assez irrégulière.



Mais quelque soit la technique utilisée, et les défauts... Ils restent délicieux!

mercredi 1 août 2018

Le number cake

On ne voit que ça sur internet, sur facebook, ... Les photos de Number cake! Ils me faisaient tellement envie... Alors je m'y suis mise. 
Rien de très compliqué en soi : un biscuit, une crème qui se tient et plein d'imagination pour la déco! Charger un gâteau avec un max de déco, ça, c'est mon kiff!!!
Ce que je trouve pratique aussi avec ce gâteau, c'est qu'on peut le préparer petit à petit, sur plusieurs jours.

Plusieurs occasions se sont présentées ce mois-ci. Quelle chance... pour moi!
Premier essai, pour les 3 ans de D. et les 4 ans de D : fraises-framboises.


J'étais plutôt contente du résultat, mais la crème n'était pas vraiment réussie... Bon ça ne se voyait pas et elle était quand même bonne!  

Deuxième essai, et cette fois avec une crème parfaite, pour les anniversaires en famille des trois natifs du 30 juillet. Pour cette occasion, trois gâteaux différents :


 

Première version, pour les 9 ans de mon fils, un modèle pour lequel je n'ai aucun mérite créatif, parce que j'ai copié celui d'Anne-Sophie de Fashion Cooking. Comme il n'aime pas trop les fruits, il n'y a que des bonbons!



Deuxième version, Fraises-Groseilles



Et enfin, dernière version, j'ai eu quelques problèmes techniques dans la réalisation du M, j'ai donc changé les plans et fait des cœurs : kiwi - ananas.


 Et au milieu, une version sans crème pour s'adapter à tous!

Pour ces gâteaux, j'ai été bien aidée par Anthony, le spécialiste des macarons à Ducey :) Il m'a donné ses recettes et surtout ses précieux conseils de pro. Merci Antho!

Passons aux explications : le biscuit est une pâte sucrée, la crème une ganache montée au chocolat blanc. Voici les recettes, pour l'équivalent de 3 chiffres/lettres, je dirais pour une quinzaine de personnes :

Pâte sucrée :
   Ingrédients :
     400g de farine
     200g de beurre mou (surtout pas fondu!!!)
     50g de poudre d'amandes
     2 oeufs
     180g de sucre glace

   Réalisation :
     Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter la poudre d'amandes, puis les œufs. Terminer par la farine.
     Faire une boule, filmer et mettre au frigo pour quelques heures.
   Étaler la pâte et découper la forme voulue en 2 exemplaires (que vous aurez préalablement imprimé sur une feuille et découpé). 
     Enfourner à 170° pour 13 minutes (plus ou moins, à vous de surveiller l'évolution en fin de cuisson)
Mes conseils : 
   - attention de ne pas trop travailler la pâte lors de l'ajout de la farine (ce n'est pas moi qui le dit... c'est une règle en pâtisserie!)
    - bien fariner les outils utilisés pour étaler la pâte
   - faire en sorte que la pâte soit toujours bien froide, sinon, elle colle. Ce que je fais : je ne prélève qu'une partie de la pâte pour faire mes premières formes, laissant ainsi ce dont je n'ai pas encore besoin au frais. Je remets ensuite les chutes en boule dans un film au frigo et reprends une autre partie de la boule initiale... Ainsi, la pâte que je travaille est toujours froide. Vous me suivez?
    - une erreur que j'ai faite : mes biscuits étaient peut être trop épais, résultat le découpage du gâteau a été laborieux! et surtout pas présentable dans l'assiette!!!
   - réfléchir, bien avant de rouler la pâte, à la manière dont vous allez la mettre sur la plaque de cuisson, parce qu'une fois découpée, si vous la soulevez à la main, elle se déforme. Plusieurs solutions : étaler et découper la pâte (pas avec un couteau! plutôt avec une corne de pâtissier) directement sur la silpat, ou mettre au congélateur pour pouvoir la déplacer ensuite, ou étaler-découper sur une planche que vous retournez ensuite sur la silpat (cuisson à l'envers), ... A vous de voir ce que vous préférez.  

Ganache montée au chocolat blanc
   Ingrédients : 
      275g + 125g de crème fraîche liquide (au moins 30% de matière grasse, sinon ça ne monte pas)
      235g de chocolat blanc
      1 gousse de vanille

   Réalisation : 
      Mettre les 275g de crème dans une casserole avec la gousse de vanille fendue et grattée. Porter à petite ébullition. Éteindre le feu et laisser infuser.  
   Faire fondre le chocolat blanc (pour moi, c'est au bain-marie. Il est préférable de casser au maximum les carrés de chocolat, voire les hacher). Remettre la crème à chauffer, mélanger et aux premiers signes d'ébullition, verser sur le chocolat blanc en trois fois. Bien mélanger avec une maryse entre chaque. Ajouter les 125g de crème froide. Filmer au contact, laisser refroidir puis réserver au frigo pour quelques heures (pour moi toute une nuit).
    Fouetter la ganache jusqu'à obtenir la consistance d'une crème qui se tient. (attention de ne pas trop fouetter la crème, sinon elle va devenir granuleuse). Remplir la poche à douille (douille unie de préférence).

Montage :
     Poser un chiffre/une lettre sur le plat de service (si besoin, mettre quelques points de ganache à l'arrière du biscuit pour le coller, et éviter qu'il glisse au moment de servir!). Recouvrir toute la surface du biscuit par des petits "tas" de ganache réguliers. Mettre quelques fruits coupés en petits morceaux, dans la partie centrale (pour éviter de les voir une fois le gâteau fini). Poser le second chiffre/seconde lettre par dessus. Pocher de la même manière.
    Et enfin, la meilleure partie... décorer selon les envies!!!! Fleurs (bien mettre un petit carré de film transparent entre la fleur et la crème), fruits, bonbons, meringues, macarons, poudre d'or, décors en sucre, billes en sucre, .....

Si la recette parait être longue, la réalisation du gâteau est plus rapide qu'un gâteau recouvert de pâte à sucre... C'est mon nouveau chouchou :)
Éclatez-vous bien, et bonne dégustation!
   

lundi 2 juillet 2018

9 ans de Loulou : l'anniversaire PSG

Pour un fan de foot... et surtout du PSG, je n'avais pas le choix, je devais faire à Léo un anniversaire PSG. Mais parce que, en général, les enfants ne mangent rien lors des anniversaires entre copains, pas de gros gâteau en pâte à sucre cette année... et puis de toute façon, je n'avais pas le temps! 


J'ai donc fait plus rapide : 
- j'ai commandé un terrain de foot en sucre
- j'ai demandé à Léo de créer son équipe PSG avec ses joueurs préférés et j'ai imprimé les photos
- j'ai fait des tigrés dans des petites empreintes et dans des empreintes en forme de bonhommes.


Et cette fois-ci, les enfants ont tout mangé en deux temps trois mouvements (après s'être chamaillés pour avoir certains joueurs...)

samedi 14 octobre 2017

Muffins aux myrtilles

J'addooooorrrre les muffins aux myrtilles... Mais je n'en avais jamais fait! Allez savoir pourquoi. C'est maintenant chose faite!


La recette vient du livre "Cookies, Muffins and co".
Pour 12/14 muffins : 
Ingrédients : 
  250g de farine
  8g de levure
  100g de sucre
  25cl de lait
  1 œuf
  75g de beurre fondu
  100g de myrtilles (fraîches ou surgelées)

Réalisation : 
  Mélanger la farine, la levure et le sucre dans un récipient, puis dans un autre le lait, l’œuf et le beurre fondu. Ajouter les élément liquides aux poudres en mélangeant suffisamment pour obtenir un mélange homogène, mais pas trop longtemps. 
  Ajouter les myrtilles. Mélanger légèrement. 
  Disposer des caissettes dans un moule à muffins, les remplir aux 3/4 et enfourner pour 25 minutes à 180°.



mercredi 13 septembre 2017

Gâteau au chocolat et à la courgette...

Ma première réaction il y a quelques années, quand on m'a parlé pour la première fois de ce gâteau : Beurrrrrkkkk! Et puis, j'entendais autour de moi que tout le monde s'accordait pour dire "on ne sent pas la courgette". Ce qui m'a décidé à tester? Ma copine Joanna qui en a parlé sur sa chaîne youtube. Alors je me lance, mais avec une recette différente de la sienne, celle d'Hervé Cuisine que j'ai légèrement modifiée à mon goût. 
Premièrement, la photo : 

La courgette est invisible! Un bon point, surtout avec mon fils qui s'arrête de manger dès qu'il voit quelque chose de louche!
Deuxièmement, dans cette recette, pas de beurre (parfait pour les personnes qui font attention à leur ligne), pas de sucre (ici c'est de la stevia) et pas de farine (pour les intolérants au gluten), mais des légumes pour la santé de tous ☺. 
Troisièmement, le verdict : même si ce n'est pas le meilleur gâteau du monde, il se laisse facilement manger. Il est incroyablement léger, comme une mousse. Et celui-ci, vous pouvez en prendre plusieurs parts, votre maillot de bain ne vous en voudra pas!!!

Voici la recette : Pour le moule tablette Guy Demarle, 16 parts carrées (environ 8 personnes)
Ingrédients
  30g de maïzena
  30g de stevia (ou 80g de sucre normal)
  200g de chocolat
  200g de courgette sans la peau
  4 œufs
  extrait de vanille

Réalisation
  Faire fondre le chocolat au bain marie.
  Bien éplucher la courgette. Si vous avez une grosse courgette du jardin, je vous conseille d'enlever les pépins, si c'est une petite courgette du commerce, aucun souci. Râper les 200g de courgettes très très fin. Utilisez la plus petite râpe que vous avez. J'ai utilisé celle qui permet de faire des petites carottes râpées, c'était encore trop gros à mon sens. La prochaine fois, j'utiliserai celle en étoile (pour le parmesan par exemple). 
  Séparer les blancs d’œufs des jaunes. Fouetter les jaunes avec la stevia et l'extrait de vanille. Ajouter un peu des courgettes (avec le jus si il y en a) et la maïzena. Mélanger. Ajouter le chocolat fondu puis le restant de courgettes. 
  Battre les blancs d’œufs en neige bien ferme. Les incorporer au mélange, sans les casser. 
  Verser dans un moule et enfourner à 180° pour 25 minutes. 
  Le gâteau va beaucoup gonfler et retomber après. C'est normal! 

  Joanna dit dans sa vidéo qu'il vaut mieux le manger froid.. Je lui fais confiance et vous transmets ses recommandations! 

En tout cas, ma fille m'a demandé hier soir d'en refaire.... Pari gagné!!!


vendredi 25 août 2017

Entremet au citron


Voici maintenant l'entremet au citron pour les 30 ans de mariage de C&S. J'ai donc fait un pain de gène aux spéculoos (que j'ai trouvé dans le livre Guy Demarle "Du relief dans l'assiette"), avec une mousse au citron et un lemon curd (trouvés sur ce blog), tout ça dans le cadre inox. 
Je craignais que l'insert en lemon curd ne se tienne pas ou au contraire soit trop solide. Mais non, la texture était parfaite!
J'ai eu quelques soucis de quantité de mousse. J'ai du en refaire, d'où l'asymétrie à la découpe. 


Sans plus attendre, voici la recette : 
Ingrédients
Pain de Gênes Spéculoos : 
  80g de beurre
  80g de sucre
  2 œufs
  65g de poudre d'amandes
  30g de maïzena
  50g de Spéculoos

Insert lemon curd : 
  12cl de jus de citron (environ 2) - (prenez des vrais citrons, pas de jus tout prêt, le goût n'est pas le même!)
  120g de sucre en poudre
  3 œufs
  175g de beurre
  1 feuille de gélatine

Mousse citron :
  12cl de jus de citron
  50g de sucre en poudre
  450g de crème liquide
  95g de fromage blanc
 4,5 feuilles de gélatine

Réalisation : 
Pain de Gênes Spéculoos : 
  Faire fondre le beurre.
  Émietter les Spéculoos (pour moi au Cook'in, ça va plus vite).
 Battre les œufs avec le sucre. Ajouter la poudre d'amandes et la maïzena. Ajouter le beurre fondu et les Spéculoos en poudre. 
  Verser dans le petit flexipan plat. 
  Enfourner à 170° pour 15 minutes. Prolonger la cuisson si besoin (sur la recette initiale, c'était 20 min à 180°... le gâteau était en train de brûler... Comme toujours, il faut adapter en fonction de son four). 
  Laisser refroidir et démouler. 

Insert lemon curd : 
  Mettre la gélatine dans l'eau froide 10 minutes.
  Verser le jus de citron, le sucre et les œufs dans une casserole. Faire chauffer tout en mélangeant avec un fouet. Retirer du feu quand le mélange a épaissi, dès le premier signe d'ébullition. Ajouter la gélatine essorée et le beurre coupé en morceaux.
  Lisser au mixer plongeant (j'ai sauté cette étape, j'ai regretté). 
  Laisser refroidir.

Mousse citron :
  Chauffer le jus de citron avec le sucre. Ajouter la gélatine. Laisser refroidir jusqu'à environ 25°.
  Monter la crème en chantilly. Ajouter le fromage blanc. Bien mélanger. Ajouter la préparation précédente suffisamment refroidie, mélanger délicatement. 

Montage :
  Mettre le tapis relief sur une grille. Verser un peu de mousse et lisser pour combler tous les trous du décor.  S'aider d'un cure-dent si besoin (pour le tapis baroque, il y a besoin). 
  Mettre le cadre inox sur le tapis relief. Disposer du rhodoïd tout autour. Verser ensuite la moitié de la mousse (je pense que la prochaine fois, je pèserai pour être sûre de verser la moitié). Mettre au congélateur jusqu'à ce que la surface soit suffisamment résistante pour verser le lemon curd (peut être 15 min?). Donc verser le lemon curd et bien bien lisser avec la spatule (pour avoir un joli rendu régulier à la découpe). Verser ensuite l'autre moitié de mousse. Poser le biscuit sur le dessus, appuyer légèrement et mettre au congélateur. 
  Sortir l'entremet quelques heures avant de servir (environ 5h?). Dès la sortie du congélateur, retourner sur le plat de service et retirer délicatement le tapis relief. Le cadre inox peut être retiré plus tard (notamment si vous devez le transporter). 
  Conserver au réfrigérateur. 
  Décorer selon ses envies... Bon appétit!!!

(PS: cette recette peut être utilisée pour une bûche de Noël, il suffit d'utiliser le moule approprié ;) )

mercredi 16 août 2017

Cupcakes Pokemon


Après l'anniversaire fêté avec les copains, voici l'anniversaire en famille.... Evidemment toujours avec les Pokemons! 
Pour ces cupcakes, j'ai fait une recette à la vanille dans laquelle j'ai ajouté des pépites de chocolat et une cuillère de Nutella dans chaque caissette.... Miam!


 Et pour la déco, de la pâte à sucre et de la patience.

samedi 22 juillet 2017

Pokeball pour les 8 ans de Loulou

Ça fait déjà un moment que la folie Pokémon a gagné Léo : ses cartes toujours à portée de main, et Pikachu par-ci et Solgaleo par-là ... Alors à la question "tu veux faire quel thème pour ton anniversaire avec tes copains?", évidemment la réponse était "Pokémon!" (quelle question!!!)
Donc c'est parti, sauf que organisant la fiesta un mercredi après-midi pendant une semaine d'école (et surtout de travail pour moi), et ayant déjà fait deux gros gâteaux dans la semaine qui venait de s'écouler, je ne me voyais pas me lancer dans la pâte à sucre. J'ai donc cherché sur internet et vu beaucoup de Pokeball représentées avec des bonbons, souvent fraises tagada, réglisse et chamallow. Mais je trouvais le rendu pas assez... parfait! Je suis donc partie à la recherche de bonbons aux couleurs de la pokeball et après de nombreuses recherches, j'ai enfin trouvé un site internet qui vendait des minis dragées, des trois couleurs (parce que sur les autres, il y en avait que 2 sur les 3 à chaque fois), en quantité raisonnable (parce que les gros conditionnements ne convenaient pas) et à un prix raisonnable! 
Pour le gâteau lui-même, j'ai trouvé une recette de gâteau au chocolat avec un bon glaçage sur ce site. Comme j'ai toujours la folie des grandeurs, j'ai fait deux gâteaux au chocolat pour avoir une belle hauteur, dans un moule de 24cm. Par contre, je n'ai pas doublé la quantité de glaçage, celle de la recette convient. 

Voici la recette  : 
Ingrédients (pour un gâteau): 
  4 œufs
  90g de beurre mou
  75g de poudre d'amandes
  185g de sucre
  1 cuillère à soupe de crème fraîche
  100g de chocolat 
  80g de farine
  1/3 d'un sachet de levure
  20g de cacao

Réalisation
  Dans un saladier, mélanger le beurre mou et le sucre. Ajouter la poudre d'amandes, les jaunes d’œufs et la crème. 
  Faire fondre le chocolat au bain marie. Verser dans la préparation. Ajouter la farine, la levure et le cacao. 
  Monter les blancs en neige. Incorporer délicatement à la préparation. 
  Verser dans le moule et enfourner pour 30 minutes à 160° (ajuster si besoin)

Pour la Pokeball, réaliser un second gâteau identique. 

Ingrédients du glaçage :
  200g de chocolat
  60g de beurre mou
  250g de mascarpone
  220g de sucre glace

Réalisation du glaçage : 
  Faire fondre le chocolat au bain marie. 
  Battre le beurre et la mascarpone au batteur électrique ou au robot (Père Noël, je voudrais un Kitchenaid pour remplacer mon vieux batteur, s'il te plait!). Ajouter le sucre glace. Mélanger pour obtenir une texture lisse et homogène. Ajouter le chocolat fondu tout en mélangeant. 
 Réserver au réfrigérateur. 

Montage
Poser un premier gâteau sur un support avec une pointe de glaçage pour le coller. Étaler du glaçage sur tout le gâteau. Ajouter le second, bien superposé. Étaler le reste de glaçage. Bien lisser. 
Trouver le centre du gâteau (vous faites comme vous voulez, mais moi j'ai sorti un mètre, un compas et du papier sulfurisé. Vive les cours de géométrie!!!). Poser les mini dragées blanches en partant du centre et en formant des cercles concentriques. Idem pour les noires et former les deux bandes qui partent sur les côtés. Enfin, réaliser la partie blanche et la rouge. 

Info importante : vous devez mettre ce gâteau au frigo, contrairement à la pâte à sucre. En sortant, vous verrez les dragées blanchies. Pas de panique, elles reprennent leur couleurs vives après quelques minutes à température ambiante. 
Allez bon ap' et Pikachu, je te choisiiiiiiiiiis! 


lundi 26 juin 2017

Entremet fraises, chocolat blanc, pistaches


 L'été et la chaleur sont là, et les desserts lourds ne nous font plus envie. Voici un entremet léger et fruité avec une mousse aux fraises (fraîches), une mousse au chocolat blanc et un biscuit pistache. L'occasion pour moi d’étrenner mon nouveau tapis relief! Ce motif est sympa car en plus de faire son effet, il permet de découper des parts carrées régulières. 


Comme je ne sais jamais faire simple, j'ai voulu faire une déco bicolore, ce qui m'a pris un temps fou (et une patience....). Et comme je ne trouvais pas de recette qui me convenait, j'en ai mixé plusieurs. J'ai pris le livre "Du relief dans l'assiette", aux Editions Guy Demarle et j'ai choisi la dacquoise page 38 que j'ai multiplié par 3, la mousse de fraises page 38 également, multipliée par 2 et la mousse au chocolat blanc et vanille page 48, multipliée par 2. Tout ça dans le grand cadre inox Guy Demarle, idéal pour les grands repas de famille. 

Ingrédients, pour 24 parts : 
Dacquoise pistache : 
  6 blancs d’œufs
  75g de sucre en poudre
  120g de sucre glace
  120g de poudre d'amandes
  90g de pistaches

Mousse chocolat blanc vanille :
  4 feuilles de gélatine
  760g de crème liquide entière
  1 cuillère à café d'extrait de vanille
  280g de chocolat blanc
  colorant rouge et vert

Purée de fraises : (vous aurez les 500g nécessaires à la mousse et le reste en coulis pour accompagner l'entremet, faire des décors, ...)
  1kg de fraises
  80g de sucre
  1 citron

Mousse aux fraises : 
  8 feuilles de gélatine
  500g de purée de fraises
  100g de sucre en poudre
  500g de crème liquide entière


Réalisation
Dacquoise pistache : 
  Mixer les pistaches décortiquées en laissant quelques morceaux (de pistache, hein! pas de coque!). Les mélanger avec le sucre glace et la poudre d'amandes. 
  Monter les blancs en neige avec le sucre en poudre. Incorporer délicatement la préparation précédente. Laver et mettre les ustensiles qui seront utilisés pour la crème fouettée au congélateur (bol et fouets).
  Verser la préparation dans le grand flexipan plat
  Cuire 18 minutes à 180°. 

Purée de fraises : 
  Au robot (Cook'in pour moi), mixer les fraises, le sucre et le jus du citron. Passer le coulis à la passoire. 
Réserver. 

Mousse au chocolat blanc : 
  Réhydrater la gélatine 10 minutes dans l'eau froide. 
 Faire frémir 160g de crème dans une casserole avec l'extrait de vanille. Verser sur le chocolat. Bien mélanger. Ajouter la gélatine essorée (ATTENTION, quand je l'ai ajoutée, la préparation n'était pas assez chaude pour la faire fondre suffisamment. Donc soit vous laissez sur un bain marie le temps qu'elle fonde entièrement, soit il faut l'ajouter plus tôt, alors que le chocolat n'est pas encore tout à fait fondu. Perso, j'opterais pour la première option. Essayez et redites-moi). 
  Monter le reste de crème (600g) en chantilly avec les ustensiles sortis à la dernière seconde du congélateur. Verser 1/3 dans le chocolat fondu. Bien mélanger. Verser le reste en mélangeant délicatement. (Remettre les ustensiles lavés au congélateur). 
Prélever deux petites quantités de mousse pour réaliser le décor : ajouter du colorant rouge dans l'une et du vert dans l'autre. 
Mettre le tapis relief sur une grille. Verser un peu de rouge sur le premier papillon. Avec la petite spatule coudée, lisser pour remplir toutes les cavités du papillon. Racler pour enlever le surplus. Attention, la moindre traînée rouge se verra sur le blanc! Utiliser éventuellement un cure-dent pour combler les petits trous et un sopalin pour essuyer le tour. Même chose avec le second papillon en vert et ainsi de suite.
Poser le grand cadre inox sur le tapis. Découper des bandes de rhodoïd pour les poser sur la face interne du cadre inox (vous savez, ces bouts de plastique transparents que l'on trouve parfois autour des desserts du pâtissier) Verser la mousse au chocolat blanc. Lisser puis mettre à plat au congélateur.

Mousse aux fraises : 
  Réhydrater la gélatine 10 minutes dans l'eau froide. 
  Chauffer à 60° 250g de purée de fraises et le sucre (ça va vite, attention!). Hors du feu, ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger. Verser les 250g de purée de fraises restants et faire descendre la température à 25° (c'est long!)
  Monter la crème en chantilly avec les ustensiles sortis à la dernière seconde du congélateur. Verser 1/3 dans le coulis de fraises. Bien mélanger. Verser le reste en mélangeant délicatement. 
  Verser sur la mousse au chocolat blanc. Mettre au congélateur quelques minutes. 
  Poser la dacquoise sur la mousse de fraises (il a été nécessaire pour moi de demander un coup de main à cette étape car dès que je la soulevais, elle se cassait. A deux avec des spatules, nickel!)
  Mettre au congélateur (avec une silpat dessus histoire que le gâteau ne reste pas à l'air libre). 

6/8 heures avant le service, sortir le dessert du congélateur. AUSSITOT, retourner sur le plat de service et retirer DE-LI-CA-TE-MENT le tapis relief. (si vous attendez, les motifs ne seront plus congelés et vous ne pourrez pas les démouler proprement.)
Au moment de servir, enlever le cadre, le rhodoid. Découper des boudoirs pour les poser autour de l'entremet et maintenir avec un ruban. 
Et voilà! Bon appétit....


PS : je n'ai aucune action chez Guy Demarle, mais comme je dis toujours : un ouvrier mal équipé ne fait pas du bon travail! Alors je vous montre, à titre indicatif, le matériel que j'utilise. 


samedi 17 juin 2017

Box Pains du monde : Episode 3, les Pays-bas - Pain seigle et céréales

Troisième volet de la série des pains du monde, nous nous envolons vers le nord de l'Europe avec ce pain de seigle et aux céréales.

Ce pain des Pays-Bas m'a séduite! Le goût du seigle reste subtil, et j'adore les pains aux graines et céréales! Je place ce pain nordique en pole position, devant le Matlou et le Choriatiko, qui eux sont à égalité... Difficile à départager tout de même!!! A suivre avec l'épisode 4...

samedi 27 mai 2017

Box Pains du monde : Episode 2, l'Algérie - Pain Matlou

6 mois après l'épisode 1 de l'expérience Pains du monde, voici l'épisode 2. Nous nous envolons vers l'Algérie avec le pain Matlou. 

Je ne crois pas que le pain Matlou soit traditionnellement de cette forme... Mais je n'avais pas les empreintes adéquates... J'ai donc utilisé les empreintes travées. J'aime bien cette forme de pains. (je viens de regarder sur google, aucun rapport entre le vrai pain matlou et le mien!!! A vrai dire, je l'ai fait à la française, que les puristes me pardonnent!)
Ce pain est assez similaire au Choriatiko... Une croute légère et une mie sucrée. Mais, pour pouvoir comparer les deux avec plus de précision, il faudrait les déguster en même temps! ;)
En tout cas, nous nous sommes régalés... Même si je ne peux pas dire avoir fait un vrai pain algérien!

dimanche 5 février 2017

Perles du Japon au lait de coco et mangue...

... l'accord parfait! J'ai a-do-ré!


Pour le Nouvel an chinois, le programme télé propose des recettes asiatiques, dont celle-ci. Il me semblait avoir déjà goûté ce dessert dans un resto... mais pour en être sûre, il fallait le tester!

Voici la recette avec mes modifications : 

Pour 6 personnes d'après eux, je dirai 6 à 8 personnes :
Ingrédients
  1 mangue bien mûre
  60cl de lait de coco
  30 cl de lait
  80g de sucre en poudre
  60g de perles du Japon (vous en trouverez facilement au supermarché à côté du tapioka)

Réalisation
  Verser le lait de coco, le lait et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition. 
  Verser les perles du Japon en pluie tout en fouettant. Laissez cuire à feu (trèèès) doux (ma plaque à induction va jusqu'à 9, j'ai mis à 4, si ça peut vous donner une indication) et mélanger (trèèèèès) régulièrement (je ne l'ai pas fait assez fréquemment... Les perles du Japon ont collé au fond!) pendant 15 minutes. Verser dans un saladier et laisser refroidir (j'ai verser dans un grand plat rectangulaire pour que ça refroidisse plus vite). Si vous trouvez que les perles sont limites cuites, ne vous inquiétez pas, elle vont continuer de cuire tranquillement. 
  Mélanger de temps en temps pour rendre la préparation homogène. 
  Couper la mangue en petits dés. Verser dans la préparation quand elle est froide. Mettre le tout dans un saladier au réfrigérateur.
  Déguster bien froid en verrines, avec éventuellement quelques dès de mangue en déco. 

Par contre, il est préférable de tout manger le jour même... A vos cuillères!  

samedi 28 janvier 2017

Nougat glacé au Cook'in

Voici un des desserts de Noël 2016 : le nougat glacé... mais en version "comme je l'aime", donc sans fruits confits! 

J'ai utilisé la recette trouvée sur le blog coriandre-et-cie, en adaptant la version Thermomix au Cook'in. La voici : 
Ingrédients : 
  3 œufs
  100g de miel liquide
  50g de sucre en poudre
  200g de fruits secs (amandes, noisettes, pistaches)
  400g de crème liquide entière

Réalisation
  Mettre le saladier n°1 et les fouets du batteur au congélateur pour la chantilly.
  Verser les fruits secs dans le bol du Cook'in. Concasser 10/15 secondes à vitesse 4 (Attention, ne faites pas comme moi, on a dit "concasser" et non "réduire en poudre"!!!). Réserver, nettoyer le bol.
  Mettre le fouet sur les lames dans le bol. Verser les blancs d’œufs. Mettre 4 minutes à vitesse 3. Réserver dans le saladier n°2, nettoyer le bol. 
  Remettre le fouet sur les lames dans le bol. Verser les jaunes d’œufs, le sucre et le miel : 2 minutes à vitesse 3. Enlever le fouet. Ajouter les fruits secs : 10 secondes à vitesse 4. Verser dans le saladier n°2 avec les blancs d’œufs, mélanger délicatement. 
  Reprendre les ustensiles du congélateur. Monter la crème fraîche en chantilly. Incorporer délicatement à la préparation du saladier n°2. 
  Verser dans un moule (pour moi le moule à cake tupperware + des empreintes saphirs Guy Demarle).
  Mettre au congélateur pour au moins 12h.

Comme le nougat glacé se conserve quelques temps au congélateur, vous pouvez le préparer à l'avance. Par contre, démoulez le à la dernière seconde... Vous voyez sur la photo, il commence à fondre alors qu'il n'est sorti que depuis quelques minutes...



samedi 21 janvier 2017

L'anniversaire Kokeshi de Jade

Depuis un an, Jade réfléchit à son anniversaire avec ses copains... Depuis un an, elle nous en parle TOUS LES JOURS!!! Et enfin, nous y sommes. 
Le thème de cette année : les Kokeshis. 

Le gâteau : Je voulais un gâteau épuré, dans des tons pastels. Par manque de temps (et de courage...), j'ai de nouveau utilisé des figurines plutôt que de modeler des personnages. Les poupées Kimmidoll se prêtent parfaitement à la situation. 








La décoration : sur internet on trouve facilement le nécessaire sur le thème des Kokeshis : nappe, serviettes, assiettes, gobelets... Mais à quel prix!!! Je les ai trouvé sur ce site moins chers et avec une livraison rapide.



On voit ma nappe en transparence... mais pour des enfants de 5 ans, ça va aller...


J'ai trouvé à action pour trois fois rien des boules "nid d'abeille", elles rendent bien... Jade adooooore!

Les activités : occuper 5 enfants de 5 ans... ce n'est pas trop mon domaine! Je suis plutôt habituée aux personnes âgées! Alors j'ai préparé, entre autres, des coloriages : 


et des jeux qui viennent du livre que j'ai offert à Jade à Noël  (Club Kokeshi) : Un memory et un jeu de l'oie.


 Les invitations : Toujours dans le livre Club Kokeshi, il existe plusieurs idées de création d'invitations ainsi que des papiers décorés. Jade a choisi ces modèles :
 

Découper les formes dans les papiers décorés (facile : sur un papier de brouillon, réaliser un carré de la taille de l'invitation, repérer le milieu d'un côté, y planter la pointe du compas, tracer un arc de cercle à l'extérieur du carré. Recommencer pour les trois autres côtés. Ce brouillon sert de gabarit pour découper les papiers décorés.)


Coller l'invitation au centre et replier les "pétales". 


Coller un stickers pour refermer l'enveloppe.


 Et décorer ...